Et vous encore, mineurs...

Il était proposé aux candidats d’écrire une nouvelle en partant des vers d’un poète belge. J’ai choisi Emile Verhaeren : "La multiple splendeur" :

"Et vous encore, mineurs, qui cheminez sous terre,
Le corps rampant, avec la lampe entre les dents,
Jusqu’à la veine étroite où le charbon branlant
Cède sous votre effort obscur et solitaire"

J’ai écrit une nouvelle sur le thème éternel des mineurs bloqués sous terre.

Les lecteurs se retrouvent enterrés avec les héros et vivent avec eux les affres, les espoirs et les souvenirs qui vous envahissent dans ces moments affreux. Leur vie défile...

Vont-ils s’en sortir ? Dans quel état ? Le plus vieux d’entre eux semble soudain frappé de folie... et se met à poursuivre un voleur fantôme...

Toute la splendeur et l’horreur de la mine en quelques pages.


Document(s)


Et vous encore, mineurs
nouvelle à suspense


deuxième extrait et vous encore, mineurs
deuxième extrait